Milieux aquatiques

Les étangs, les cours d’eau mais aussi les zones humides (marais et tourbières) et les nappes souterraines constituent les écosystèmes aquatiques. Ils sont le résultat d’un équilibre entre un milieu naturel et les espèces animales et végétales qui y vivent. A la fois riches et fragiles, ces milieux ont parfois été aménagés par l’homme en fonction de ses besoins : assèchement des zones humides, recalibrage des cours d’eau, … Depuis plusieurs décennies, il y a une prise de conscience que ces travaux ont une influence néfaste sur le fonctionnement des milieux aquatiques comme par exemple sur leurs capacités à réguler les inondations. Les préserver, et les restaurer c’est sauvegarder la qualité de l’eau et leur richesse biologique.

Présentation du volet milieux aquatiques

Contrat territorial Erdre - volet Milieux aquatiques

Le volet milieux aquatiques ou VMA est un outil contractuel adapté et opérationnel permettant aux collectivités locales d’agir, via un programme d’actions quinquennal, sur le volet morphologique des cours d’eau ainsi que sur la préservation des zones humides. Il s’inscrit dans le cadre du Schéma d’Aménagement et gestion des Eaux (SAGE) et s’appuie sur la directive Cadre sur l’Eau adoptée par l’Europe dont l’objectif et d’obtenir un bon état écologique des cours d’eau d’ici 2015.

L’EDENN participe à l’ensemble des groupes de travail et des comités de pilotage, coordonne et suit la mise en œuvre des 4 VMA enregistrés sur le bassin versant de l’Erdre.  Ces programmes de travaux, soutenus financièrement par l’Agence de l’Eau Loire Bretagne, la Région des Pays de la loire et le Conseil départemental de Loire Atlantique, sont portée et mis en œuvre par les collectivités locales : Nantes Métropole, Communautés de communes d’Erdre et Gesvres et du Pays d’Ancenis, Syndicat intercommunal de l’Erdre 49.

Restauration des cours d'eau et zones humides

Six grandes catégories d’interventions sont inscrits dans les programmes de restauration et d’entretien :

  • L’arrachage manuel des plantes exotiques aquatiques envahissantes.
  • La gestion de la végétation rivulaire (ripisylve)
  • L’aménagement des zones d’abreuvage
  • La suppression des ouvrages infranchissable pour les poissons
  • la restauration du lit mineur
  • le curage des douves de marais et des embouchures des affluents de l’Erdre

Les premiers travaux cours d’eau ont été débutés en 2013 sur les cours d’eau de Chavagne et du Verdier et se sont poursuivis, en 2014 , sur les ruisseaux des bassins versant de Mazerolles et de l’Hocmard (VMA Marais de l’Erdre – zones Natura 2000).

Exemple de travaux concertés : le ruisseau de Chavagne :

Les travaux de la Communauté de commune d’Erdre et Gesvres ont débuté, en août 2013 : 2200 m3 de sédiments ont été curés et la ripisylve a été restaurée sur une distance de 600 m de berge. la Fédération de Pêche 44 s’est associé au projet en remettant en état une frayères à brochets, sur une parcelle communale (Sucé/Erdre), en partenariat avec l’association de riverains du ruisseau de Chavagne. Cette opération a donné lieu à des conventions entre les pouvoirs publics et les riverains pour l’entretien du cours d’eau à long terme.


Travaux sur les frayères

Le brochet est une espèce piscicole très exigeante par rapport à la qualité de son site de frai qui doit répondre à 4 critères biologiques essentiels :

  • Le maintien des niveaux d’eau durant la période de frai (mars- avril)
  • La production en quantité suffisante de ressource alimentaire (insectes aquatiques, …)
  • La présence de support végétaux sur les prairies inondées pour l’adhésion des oeufs
  • La présence d’abris pour la protection des larves (herbiers aquatiques, ripisylve, …)

Pour répondre à ces enjeux piscicoles, la Fédération Départementale pour la Pêche et la Protection des Milieux  Aquatiques (FDPPMA 44) ainsi que la Ville de Nantes avec le soutien de la Fédération des Amis de l’Erdre (FAE) ont restauré plusieurs frayères le long de l’Erdre et de ses affluents (Verdier, Chavagne) entre 2012 et 2014.

Dans le cadre du nouveau contrat de bassin, de nouveaux projets sont à l’étude ou en cours de réalisation sur le Charbonneau (Ville de Carquefou), les bords de l’Erdre (Ville de Nantes), l’Hocmard (commune de Grandchamp des Fontaines), le Gesvres et le Baillou (Fédération de Pêche 44).

Travaux de l'écluse Saint-Félix

Le bassin versant de l’Erdre joue un rôle important dans le cycle de reproduction d’espèce de poisson migrateur comme l’anguille.

Le Conseil Général de la Loire-Atlantique, propriétaire et gestionnaire de l’écluse Saint-Félix, a réalisé une étude en 2011 afin de définir les travaux nécessaires  ainsi que les modalités de gestion adaptées permettant d’assurer la transparence migratoire de l’écluse St Félix (volet anguille/civelle)

Des travaux de rénovation de la passe à civelles et d’aménagement d’un dispositif de dévalaison ainsi qu’une étude sur la continuité piscicole (espèces cibles) inscrits au second CRBV sont actuellement en cours de réalisation.

Soutiens financiers

Région des Pays de la Loire

Financement des actions milieux aquatiques dans le cadre du Contrat Régional de Bassin Versant

Agence de l'Eau Loire Bretagne

Financement des actions milieux aquatiques dans le cadre du Contrat Territorial de Bassin Versant

Conseil départemental de Loire Atlantique

Financement des actions milieux aquatiques par le CD 44